L’effet paradoxal de la pandémie sur l’articulation emploi-famille : le cas du Québec.

ENGLISH
FRANÇAIS
Notice bibliographique

Mathieu, S. et Tremblay, D.-G. (2021). L’effet paradoxal de la pandémie sur l’articulation emploi-famille : le cas du Québec. Interventions économiques, (66).

Résumé

Le Québec est reconnu pour la générosité de sa politique familiale, notamment en raison de la qualité de ses services de garde à la petite enfance et en milieu scolaire offerts à faible coût. Qu’arrive-t-il lorsque, de concert avec la fermeture des écoles, ces services ne sont soudainement plus disponibles en temps de pandémie ? À l’aide de données d’enquête en 2018 et 2020, cette recherche offre des pistes de réflexion sur ces questions en documentant et en comparant l’expérience de conciliation emploi-famille des parents québécois avant et pendant la crise sanitaire. Les résultats montrent que, paradoxalement, une plus grande proportion de répondants – hommes et femmes – qualifient leur conciliation comme étant ‘facile’ en 2020, un constat qui ne change pas lorsque les données sont analysées par catégorie professionnelle. Nous identifions trois facteurs ayant contribué à réduire le conflit emploi-famille au printemps 2020, soit la mise en place du télétravail, l’empathie manifestée par les employeurs et les effets durables de la politique familiale sur les inégalités de genre.

Publication du membre
Appartenance aux volets
Emploi et Entrepreneuriat
Année
2021