Au-delà des apparences: quand le handicap croise l’identité de genre.

ENGLISH
FRANÇAIS
Notice bibliographique

Baril, A., Pullen Sansfacon, A. et Gelly, M. (2020). Au-delà des apparences: quand le handicap croise l’identité de genre. Canadian Journal of Disability Studies, 9(4), 24-49.

Résumé

Cet article est issu d’une recherche-action participative et communautaire menée dans la province de Québec auprès de 54 jeunes trans (15-25 ans). Il décrit la difficile réalité à laquelle font face les jeunes étant à la fois trans et handicapé-es et vivant à l’intersection du cisgenrisme (ou transphobie) et du capacitisme. Le projet de recherche, qui a fait appel à la méthodologie de la théorisation ancrée, s’est déroulé en deux vagues de collecte de données entre 2016 et 2019. Au total, 39 jeunes sur les 54 rencontré-es en entrevues (72.2%) se sont auto-identifié-es comme handicapé-es. Cet article se focalise donc sur l’expérience de ces jeunes. Nous débutons l’article par une recension des écrits sur la thématique «transitude et handicap». Ensuite, nous présentons le concept sensibilisateur dans notre recherche, soit l’intersectionnalité, de même que le cadre méthodologique ayant guidé le projet, à savoir la théorisation ancrée. Puis, nous présentons et discutons les résultats de recherche. Après avoir montré que, pour les jeunes trans, le handicap a des implications à tous les niveaux dans leur vie et ne peut être séparé de leur identité trans, nous explorons les intersections entre transitude et handicap dans la vie de ces jeunes à travers deux grands axes. D’une part, nous montrons comment les handicaps et le capacitisme deviennent parfois des obstacles à la réalisation de l’identité de genre et, d’autre part, comment l’identité de genre et le cisgenrisme peuvent parfois devenir handicapants.

Publication du membre
Appartenance aux volets
Santé et Bien-être
Année
2020